Divers

Maladies des plantes potagères


Les plantes peuvent tomber malades, tout comme les humains. Les maladies des plantes sont divisées en trois types courants, en fonction de la cause de la maladie: maladies cryptogamiques (en raison des spores de champignons et de moisissures), virose est bactériose. Puis il y a le physiopathies qui sont simplement dus à des conditions défavorables dans l'environnement, telles que le manque d'eau ou le manque de nutriments dans le sol. Ce ne sont pas de vraies maladies mais ont des symptômes très similaires et nous pouvons donc les considérer de la même manière.

Ceux qui veulent cultiver le potager avec une méthode biologique doivent apprendre à connaître les maladies les plus courantes des plantes de jardin, afin de pouvoir défendre les légumes de la meilleure façon possible, en intervenant au besoin avec des produits biologiques, sans utiliser de fongicides chimiques qui pollueraient le sol, va même contaminer les légumes.

Sur Orto Da Coltivare, vous trouverez également une riche section consacrée aux plantes fruitières, si vous êtes intéressé, vous pouvez lire le guide des maladies des vergers.

Encore plus important que les traitements dans une culture biologique est le la prévention, qui est la pierre angulaire d'une défense biologique. Ci-dessous nous apprendrons non seulement à reconnaître et traiter les principaux problèmes du jardin mais surtout à fixer le sol et la méthode de culture afin d'éviter la plupart des maladies.

Maladies légume par légume

Voici quelques guides utiles pour identifier les principales pathologies que l'on peut rencontrer dans le jardin pour chaque légume.

Pour chaque culture, nous allons voir quelles sont les pathologies les plus fréquentes, en examinant les symptômes caractéristiques et en essayant de donner des stratégies de défense biologique.

Maladies de la tomate

Maladies des pommes de terre

Maladies de la courgette

Maladies de l'oignon

Maladies de la laitue

Maladies de la carotte

Maladies du melon et du concombre

Maladies des asperges

Maladies de la blette

Haricots et haricots verts

Maladies du radicchio

Maladies de l'ail

Maladies des poireaux

Maladies fongiques ou fongiques

Ce sont des maladies parasitaires des plantes causées par des champignons ou des moisissures, en présence d'une pathologie de ce type, il n'y a aucune possibilité de guérison pour la plante, cependant si des problèmes de ce type surviennent, les dommages peuvent être limités en éliminant les parties malades et traiter les sains.

Parmi les maladies fongiques les plus courantes dans les jardins potagers, nous nous souvenons du fusarium, le le mildiou et leoïdium.

Traitements antifongiques

Deux sont principalement utilisés contre les maladies fongiques en agriculture biologique fongicides: cuivre et soufre. Ce sont des produits qui protègent les parties qu'ils recouvrent, ce qui signifie que la repousse de la plante laisse certaines de ses parties exposées.

Un remède naturel utilisé principalement à des fins préventives est le décoction ou macérat de prêle, peut être autoproduit en récoltant cette herbe spontanée. Le bicarbonate de soude et le bicarbonate de potassium peuvent également être utiles pour lutter contre les problèmes fongiques.

Comment prévenir les maladies fongiques

Les maladies cryptogamiques prolifèrent dans des conditions de humidité, pour cette raison, le meilleur moyen de les éviter est de travailler correctement le sol du jardin, de sorte qu'il soit bien drainé et ne provoque pas de stagnation de l'eau. Un sol bien géré prévient la plupart des maladies fongiques.

Les spores de certaines moisissures restent dans le sol même pendant quelques années, il est donc important d'être prudent dans la rotation des cultures et de ne pas retourner immédiatement au sol où un légume a été affecté.

Veillez également à ne pas transmettre la maladie fongique à travers nos outils de jardinage: les outils de taille et de récolte sont un vecteur de transmission fréquente de spores.

La fertilisation est également importante: si vous en faites trop avec de l'azote, vous pouvez affaiblir la plante et la rendre plus sujette aux maladies.

Principales maladies fongiques

Pourriture sèche de la pomme de terre.

Le mildiou de la tomate

Tomate Botrytis

Oïdium sur citrouille et courgette

Pourriture des racines sur les haricots verts

Pourriture blanche de l'ail

Bactériose végétale

Ce sont des maladies causées par des bactéries, si vous parvenez à éliminer les bactéries, il est possible de restaurer la plante. En horticulture biologique, les bactéries sont combattues avec des traitements au cuivre.

La prévention que nous avons expliquée pour les maladies fongiques est également efficace contre les bactéries.

Bactériose principale

Erwinia Carotovora

Virose

Ce sont des maladies portées par des virus, souvent transmises d'une plante à l'autre par les pucerons ou d'autres insectes qui piquent les tissus végétaux. Il n'y a pas de possibilité de guérir la plante, uniquement pour limiter l'infection, en faisant également attention de ne pas répéter la culture l'année suivante dans le même parterre de fleurs car le problème pourrait se reproduire.

Les viroses sont souvent transmises par les outils de jardin, donc si nous trouvons une plante malade, nous devons être très prudents et désinfecter les ciseaux utilisés pour la tailler ou le couteau utilisé pour la récolte.

Physiopathies

Ce ne sont pas de vraies maladies mais ce sont des altérations des plantes dues à des conditions environnementales particulières, telles que la température, la lumière ou l'humidité. Une autre cause fréquente de ces problèmes est le manque de nutriments dans le sol, qui se manifeste souvent par le jaunissement des feuilles ou d'autres problèmes.

En rétablissant les conditions correctes, tout revient en place en quelques jours et la plante peut "guérir" de la physiopathie, l'important est que des mesures soient prises rapidement, avant que l'état de souffrance ne compromette la récolte. Un exemple classique de physiopathie est le «cul noir» de la tomate, très souvent trouvé dans les jardins potagers et en raison du manque de calcium ou de la rareté de l'eau.

Physiopathies principales

Fissures sur la tomate

Pourriture apicale de la tomate

Pourriture apicale du poivron


Vidéo: FRAISIERS: COMMENT BIEN LES PLANTER ET LES FERTILISER (Mai 2021).