Divers

Le paillage: qu'est-ce que c'est et comment le faire


En agriculture biologique il n'est pas possible d'utiliser des herbicides chimiques: si vous voulez éviter de passer des heures à éliminer manuellement les mauvaises herbes, le meilleur moyen est utiliser du paillis.

Cette technique est très simple dans son concept: le sol est couvert tout autour des semis, de sorte que les herbes sauvages n'aient pas de lumière et d'espace pour pousser. Ce n'est pas différent de ce qui se passe dans la nature lorsque les feuilles des arbres tombent à leur base.

A tous ceux qui travaillent dans le jardin, je recommande d'apprendre l'utilisation du paillage: i les avantages qu'il apporte sont nombreux, ce qui économise beaucoup de travail au producteur. Si tu utilises matériaux recyclés naturels le paillage ne coûte rien: on peut ainsi recycler les feuilles, la paille ou le compost. Pour couvrir le sol, il existe également dans le commerce feuilles de paillage spéciales, également en matériaux non polluants et biodégradables.

À quoi sert le paillis

Outre le contrôle des mauvaises herbes, le paillis cela a ausside nombreuses autres caractéristiques positives, il est donc très important de savoir intervenir en paillant les légumes et les plants lorsque cela peut être le cas, c'est une aide précieuse au jardin bio.

  • Contrôle les mauvaises herbes. Cela se traduit par une grande économie de temps de travail et un meilleur résultat de culture, vous permettant de renoncer à l'utilisation d'herbicides nocifs. Nous pouvons en apprendre plus sur ce sujet dans la page consacrée au contrôle des herbes sauvages.
  • Préserver la chaleur du sol. Cela peut être inestimable pour prévenir les gelées et les changements climatiques qui pourraient endommager les plantes, le paillage protège les cultures comme une couverture. Si vous utilisez des matières organiques, la décomposition génère de la chaleur, si vous utilisez des feuilles noires, le soleil chauffera davantage. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet en lisant l'article sur le paillis d'hiver.
  • Préserver l'humidité du sol. Cela signifie économiser de l'eau et gagner du temps pour l'arrosage, c'est la caractéristique qui rend le paillage précieux pendant les mois d'été et dans les zones les plus sèches.
  • Gardez le sol mou. En empêchant le sol de se dessécher, le couvert le rend plus doux, évitant à l'horticulteur le travail d'aération du sol avec le désherbeur.
  • Faites de la matière organique. Si du matériel végétal est utilisé pour le paillage, de la matière organique est ajoutée: à mesure que le matériau de couverture se décompose, il enrichit le sol.

Paillis naturel

Le paillis naturel à faire avec déchets végétaux récupéré sur place est sans aucun doute le plus adapté à ceux qui ont un petit jardin potager et l'avantage évident est qu'il s'agit d'un ressource gratuite. Il s'agit aussi de matériaux respirant, qui laissent passer l'air et l'eau mieux que n'importe quelle feuille artificielle.

Voici les matériaux qui peuvent être utilisés pour le paillage naturel:

  • Paille.
  • Feuilles sèches.
  • Écorce.
  • Tondre la pelouse.
  • Paillage (herbe coupée déchiquetée).
  • Sciure.
  • Compost.
  • Les copeaux de bois.
  • Aiguilles de pin (pour acidophiles).

Il faut être prudent dans le choix du matériau de paillage: si le paillis est trop frais, il y a aussi le risque qu'il pourrisse ou qu'en se décomposant il chauffe trop le sol. Les morceaux d'écorce, en revanche, ont l'inconvénient d'être longs à se décomposer, ils conviennent mieux au paillage des arbres pérennes qu'à l'utilisation pour recouvrir le sol du potager. Si la sciure est trop fraîche, en revanche, elle a tendance à appauvrir le sol en azote, les aiguilles de pin sont acides et peuvent interférer avec le pH du sol.

Pour ces raisons, je pense que les feuilles et surtout la paille sont le meilleur choix. Ce n'est pas un hasard si la fameuse «paille» mentionnée par Masanobu Fukuoka est un matériau clé de l'agriculture synergique et naturelle.

Lors de l'utilisation de paillis de légumes, il faut veiller à ce qu'ils ne contiennent pas de graines, afin de ne pas transporter d'herbes spontanées.

Feuilles de paillage

le feuille de paillage c'est un excellent outil confortable, en particulier pour ceux qui cultivent des légumes comme profession, ou en tout cas pour ceux qui ont de grandes extensions.

Il est acheté sous forme de feuilles pliées ou plus fréquemment de rouleaux. Les rouleaux de serviettes sont fournis en largeurs différentes et ils peuvent avoir déjà marqué les mesures appropriées pour le légume à planter ci-dessus, cela facilite la création d'un champ ordonné. Obtenir les rouleaux de tissu et les stocker est certainement plus pratique que la matière organique. L'étalement de la serviette est assez rapide et c'est une opération qui peut également être mécanisée avec des machines agricoles spéciales.

Si tu choisis matériaux résistants vous pouvez choisir de réutiliser les mêmes feuilles d'une année sur l'autre, ou nous pouvons opter pour des paillis jetables qui restent ensuite dans le sol, avec feuilles biodégradables. Dans ce dernier cas, le travail d'enlèvement du tissu en fin de récolte est économisé, même s'il devra être racheté chaque année. Le pire des matériaux est plutôt le film plastique mince, un produit jetable qui s'écaille souvent en laissant des lambeaux polluants sur le terrain.

Même lors de l'achat d'une bâche de fécule de maïs c'est bien assurez-vous que c'est complètement naturel et qu'il se décompose rapidement, pour ne pas salir le sol du jardin.

Types de tissu:

  • Feuilles de Materbi. Peut être acheté ici et biodégradable après utilisation.
  • Feuilles de jute naturel (biodégradable et respirant).
  • Feuilles de polyéthylène "anti-algues" (réutilisable). Acheté ici et réutilisable pendant plusieurs années.
  • Feuilles de film plastique jetables(à éviter pour des raisons écologiques).

Quels légumes nécessitent du paillage

Le paillis est très utile pour de nombreux légumes, pratiquement toutes les cultures maraîchères peuvent être paillées.

Il y a plantes qui profitent le plus du couvre-sol, car ils n'ont pas un grand développement en hauteur et doivent donc concurrencer les mauvaises herbes.

Le paillage est génial pour salades et fraises, qui rivalisent peu avec les autres mauvaises herbes, précieuses pour les légumes dont le légume touche le sol (pastèques, melons, citrouilles et courgettes) car il le protège des sols humides. Bulbes et légumes-racines, tels que oignon et ail, ils en profitent car il garde le sol mou. Pour les légumes d'été. Lequel poivrons, aubergines, tomates il est important de garder le sol humide, pour l'hiver, comme chou et radicchio, le plus grand avantage réside dans la protection contre le gel. en conclusion pratiquement tous les légumes ont des avantages de ce type de couverture du sol.

Le seul inconvénient du paillage est qu'il recouvre évidemment le sol ce ne sera pas possible rentrer les plantes, pour certaines cultures comme les pommes de terre et le fenouil, il peut être utile d'éviter le paillage, en optant pour un désherbage et un labour périodiques.

Le choix du matériau: quoi utiliser pour le paillage

Ils peuvent être utilisés pour le paillage dans le potager matériaux naturels comme la paille, l'herbe coupée ou les feuilles. Comme prévu, il suffit de s'assurer que la matière organique ne contient pas de graines de mauvaises herbes et est bien sèche pour éviter la formation de moisissures et de maladies fongiques. Pour cette raison, le paillage avec de l'herbe ou la tonte du gazon peut être contre-productif du point de vue de la lutte contre les mauvaises herbes. Dans certains cas, il est également utile de pailler avec du compost, en s'assurant toujours qu'il est complètement mûr. Parmi les matériaux naturels, le meilleur est la paille, pour des résultats et une facilité d'utilisation.

Alternativement, ils peuvent être utilisés feuilles de paillis en materbi ou en jute, complètement biodégradable. Le jute est optimal mais malheureusement très cher, le materbi n'est pas très respirant.

Ils peuvent également être utilisés feuilles de plastique, moins écologiques, en veillant à ce qu'ils ne restent pas dans le sol. Dans ce cas, il est préférable de choisir les plus épais, en essayant de les réutiliser plusieurs fois. En réutilisant le tissu pour une culture du même type, une matrice appropriée du sixième implant est obtenue. Si vous souhaitez réutiliser une feuille de paillis dans le jardin de l'année suivante, vous devez cependant prendre soin de la nettoyer et de la laisser sécher, pour éviter la propagation de maladies fongiques.

Le paillage avec un tissu noir il a pour effet de mieux capter la lumière et de réchauffer davantage le sol près des légumes, cela peut être utile dans certaines situations mais aussi néfaste lorsque la chaleur est excessive.

Le paillage naturel se fait en étalant de la paille ou des feuilles autour des plantes du jardin, cette méthode d'utilisation le rend adapté à la fois au semis direct et au repiquage.

Le tissu, en revanche, est étalé puis percé au moment de la transplantation, en correspondance avec les plantes que nous voulons faire pousser l'utilisation du tissu est moins pratique si l'on veut semer directement Sur le terrain.

Agriculture biologique et paillage

Le paillage vous permet de contrôler les mauvaises herbes, qui en horticulture biologique ne peut se faire avec des agents chimiques pour le désherbage, le paillage économise donc beaucoup de travail manuel. Aussi le paillage peut conserver la chaleur et l'humidité du sol protéger les plantes et réduire l'irrigation à réaliser, ce qui est également positif sur le plan écologique.

Tous les pères des différentes techniques de agriculture naturelle ils recommandent le paillage, l'exemple le plus célèbre étant le Fukuoka susmentionné, mais la couverture du sol est également recommandée dans le jardin synergique et biodynamique.

D'autre part, en observant que dans la nature il n'y a pas de sol nusinon dans des contextes désertiques, nous pouvons comprendre comment le manque d'herbes ou de couvert est une condition malsaine.

Toutes les raisons du paillage

Il existe de nombreuses excellentes raisons de pailler le jardin. Voyons-les en détail, un par un.

Le contrôle des mauvaises herbes

le herbes sauvages qui poussent sur des terres cultivées peuvent s'avérer problématiques, en concurrence avec les plantes horticoles et en les privant de ressources nutritionnelles, d'eau et de lumière, surtout dans la première période après le semis. Il existe de nombreuses façons de lutter contre les mauvaises herbes, mais le paillage est certainement le système impliqué moins de travail et d'effort, c'est donc la solution préférée.

Aller à couvrir tout le terrain la croissance des mauvaises herbes dans la parcelle est empêchée avec une véritable barrière physique. A cet effet, la feuille de paillage est sans aucun doute la meilleure méthode, car elle implique une couverture complète, interrompue uniquement en correspondance avec les espèces plantées à des fins agricoles. Dans le paillis de paille ou autre matériau naturel, certaines plantes peuvent se frayer un chemin et réussir à émerger. Cependant, ce n'est généralement pas un problème, car la présence d'espèces spontanées en petites quantités ne nuit pas.

Gardez le sol humide

Un autre rôle important du paillis est de garder le sol humide plus longtemps. Sans l'action directe du soleil, la terre se réchauffe moins, de plus la couverture empêche partiellement l'évaporation en retenant l'eau. Ça signifie une économie concrète d'acqua, mais aussi pour le travail: dans le jardin on peut aller à arroser beaucoup moins souvent.

Si vous utilisez du paillis humide, tel que du compost, des copeaux de bois ou de l'herbe coupée, cela peut également apporter de l'humidité supplémentaire au sol, mais vous devez faire attention à ce que cela n'entraîne pas également la formation de moisissures.

La feuille de plastique ou de materbi crée une barrière de paillage qui transpire très peu, cela peut sembler un avantage pour assurer moins d'évaporation, mais en réalité c'est un paillis qui permet à l'oxygène de circuler est plus sain, la meilleure protection des micro-organismes positifs qui vivent dans le sol.

Protégez les racines des plantes du froid

Le paillage en saison froide devient comme une couverture, étalée sur les «pieds» des plantes: il en résulte un sol paillé moins sujet aux gelées et cela signifie pouvoir étendre un peu les cultures dans le jardin d'hiver.

En plus de l'effet isolant du toit, deux facteurs peuvent augmenter laaction de réchauffement paillis: lorsque de la matière organique est utilisée, sa décomposition génère de la chaleur, si des feuilles noires sont utilisées, par contre, c'est la couleur sombre qui capte les rayons du soleil et chauffe le plus. Cette capacité à attirer la chaleur du soleil peut être excessive pendant l'été, atteignant, dans les endroits où le soleil est fort, à brûler les plantes.

Gardez le sol doux

Pour un bon résultat de culture, il est très important d'avoir un sol mou et pas trop compact, nous avons également parlé de la façon dont les agents atmosphériques peuvent créer une croûte de surface négative pour le jardin.

Recouvrir le sol, c'est aussi le protéger de ce compactage, limitant l'action de battement de la pluie et la grêle, ainsi que le séchage du vent et du soleil. Pour cette raison, le paillage est particulièrement utile lors de la culture de légumes racines ou bulbes, comme les oignons, les carottes ou l'ail.

La protection du sol devient également utile limiter son érosion, en particulier sur les sols sujets au lessivage en cas de pluie persistante. Lors de la culture en tiges surélevées ou dans le cas d'un jardin synergique organisé sur des palettes, le paillage est aussi un moyen de prolonger la durée de la montée obtenue.

Enrichissez en matière organique

Lors de l'utilisation paillis naturels, qui ne sont donc pas éliminés après utilisation mais se dégradent, nous apportons également de la matière organique dans le sol. Cela a une action conditionneur de sol et engrais, parce que tous les éléments nutritifs contenus dans le matériau de couverture (que ce soit la paille, les feuilles ou le tissu d'amidon de maïs) seront incorporés au sol au fil du temps et dégradés, devenant disponibles pour les cultures futures.

Un bon paillis cependant, il ne peut pas remplacer la fertilisation, mais c'est toujours une contribution positive.

Evidemment, pour que le paillis enrichisse le sol il doit être réalisé en matière organique, si des feuilles de plastique sont utilisées de ce point de vue il ne sera d'aucune utilité, en effet il faudra faire attention qu'il ne reste plus de lambeaux à polluer. Evidemment dans une optique de culture durable l'utilisation de plastique est toujours déconseillée, mieux plutôt des feuilles en materbi qui sont biodégradables.

Prévenir les problèmes d'insectes et de maladies

Le paillage peut également être utile dans certains cas éviter les problèmes d'insectes ou les maladies fongiques.

Comme pour les insectes, pour certains parasites qui ovifient dans le sol, une couverture peut réduire leur présence. En ce qui concerne les maladies du jardin, en revanche, il est positif que les parties aériennes de la plante lorsqu'elles touchent le sol ne reposent pas directement sur le sol, qui est toujours une source d'humidité et de micro-organismes, donc si elles rencontrent du paillis, c'est plus sain.


Vidéo: Techniques u0026 Astuces pour un paillage efficace (Mai 2021).